Pueblos aislados, 

comunidades nativas

y los protectores

Peru, 2015

Des indiens vivent toujours isolés de la société actuelle. Certains, ont vécu la grande période du caoutchouc. Et le traumatisme causé, des milliers d'indiens sont devenus esclaves, est surement l'une des raisons de leur isolement si profond et si long dans la forêt amazonienne selon les anthropologues. C'est en quelque sorte une stratégie d'auto-défense.

Au Pérou, les habitants d'une communauté indigène sont les voisins ancestraux d'un petit groupe d'indiens identifiés comme Mashco Piro. Mais en 2011, ce groupe a commencé a pénétré les terres de la communauté. Puis, s'en est allé vers une autre communauté située plus haut sur la rive du parc national Manu. Et, en mai 2015, ils y ont tué un jeune machiguenga d'une flèche dans le cœur.

Pour tenter de comprendre ce geste il est nécessaire de s'intéresser aux relations entre les communautés indigènes et les Masco Piro. Des relations régies par des agents de protection qui veillent à la protection de chacun.

Toutefois, les Masco Piro courent un grand danger en s'exposant chaque fois un peu plus aux yeux de la société civile:   la disparition de son peuple. 

 

Amazonie, Pérou, juin-juillet 2015 

©adeline auzuech

  • Facebook Clean
  • Instagram Clean
  • Twitter Clean
  • Flickr Clean

© 2023 by MORGAN ZACHS. Wix.com

DSC_0539-2.jpg